Syngenta agit – de manière irresponsable

Syngenta agit – de manière irresponsable Le 11 décembre 2019, les autorités suisses ont retiré l’autorisation pour les produits contenant la substance active fongicide chlorothalonil. Toutefois, le délai de recours n’expirera pas avant la fin du mois de janvier. Syngenta a maintenant déposé un recours en temps voulu devant le Tribunal administratif fédéral. Cela montre […]

Enfin une vague d’interdiction de pesticides! – sans Poison

Enfin une vague d’interdiction de pesticides! – sans Poison Depuis le 1er janvier 2020, aucun agriculteur en Suisse n’est autorisé à utiliser le fongicide présumé cancérogène chlorothalonil contre l’oïdium et d’autres maladies fongiques, mais le délai de recours n’expire pas avant la fin du mois de janvier. En outre, la Commission européenne n’a pas renouvelé […]

L’UE interdit le néonicotinoïde «Thiaclopride» – et la Suisse?

L’insecticide thiaclopride devrait être interdit parce qu’il empoisonne la nature, les animaux et les humains. L’UE le retirera du marché en avril prochain. Par contre la Suisse ne bouge pas. L’Office fédéral de l’agriculture est aidé en cela par une grossière erreur de droit, car les autorisations pour les substances actives des pesticides, ainsi que pour les produits commerciaux portant des noms tels que Calypso ou Biscaye, sont pratiquement éternelles.

Empoisonnement sournois aux plastiques

Les microplastiques sont malheureusement omniprésents. Désormais, le plastique se retrouve dans les sols, les eaux douces, à toutes les profondeurs dans les mers et dans tous les êtres vivants possibles.

Personne n’est responsable

600’000 abeilles sont mortes en quelques jours: un insecticide interdit est responsable. Le dernier scandale sur les pesticides est parfait. Le cas du fipronil met en lumière les pratiques douteuses de la Confédération en matière d’autorisation et de contrôle.

Pesticides interdits vendus à l’étranger: cela devrait être interdit!

Pesticides interdits vendus à l’étranger: cela devrait être interdit! Die Schweiz exportiert gefährliche Pestizide, deren Verwendung in der Schweiz wegen ihrer Auswirkungen auf die Gesundheit des Menschen oder auf die Umwelt verboten ist. Violations des droits de l’homme par la Suisse Parmi les pesticides exportés[i] se trouvent des substances hautement toxiques telles qu’atrazine, diafenthiuron, méthidathion, paraquat […]

Le chlorpyrifos peut nuire à l’enfant à naître

Un pesticide particulièrement sournois est le chlorpyrifos, un insecticide puissant apparenté au gaz toxique sarin. Il est vrai que l’Office fédéral de l’agriculture a révoqué les autorisations pour les pesticides contenant la substance active chlorpyrifos à la fin du mois de mai 2019. Mais cela ne plaît pas aux entreprises suisses de pesticides, et elles contestent l’interdiction devant les tribunaux. Cela veut dire que l’interdiction n’entrera malheureusement pas en vigueur de sitôt.

Bientôt plus possible de traiter des mycoses vaginales?

Les fongicides à base d’azole comptent parmi les ingrédients actifs les plus importants des pesticides, et sont utilisés à large échelle. Les agriculteurs sont depuis longtemps conscients du développement de la résistance à l’azole par les champignons, mais ils continuent cette pratique. Il devient maintenant évident que des problèmes de résistance apparaissent également en médecine humaine, ce qui rend le traitement des infections graves très difficile.