Pesticides interdits vendus à l’étranger: cela devrait être interdit!

Die Schweiz exportiert gefährliche Pestizide, deren Verwendung in der Schweiz wegen ihrer Auswirkungen auf die Gesundheit des Menschen oder auf die Umwelt verboten ist.
octobre 18, 2019
Fausta Borsani

Violations des droits de l’homme par la Suisse

Parmi les pesticides exportés[i] se trouvent des substances hautement toxiques telles qu’atrazine, diafenthiuron, méthidathion, paraquat et profenofos[ii]. Le fait que la Suisse expose les populations d’autres pays à des poisons dont il est prouvé qu’ils peuvent entraîner de graves problèmes de santé, voire la mort, constitue clairement une violation des droits de l’homme. La Suisse est directement co-responsable des effets de l’utilisation de ces pesticides!

Interdiction acte 1

Les substances mentionnées ci-dessus ont été explicitement interdites en Suisse pour des raisons de protection de la santé et de l’environnement, et ne sont pas non plus autorisées dans l’UE. En 2002, un total de 320 autorisations de substances actives de pesticides n’ont pas été renouvelées dans l’UE. Les producteurs n’ont pu fournir aucune étude ou preuve de l’innocuité de ces substances actives. Cette première série d’interdictions était axée sur le risque pour les humains.

Interdiction acte 2

Il serait temps maintenant de procéder à une deuxième série d’interdiction en Suisse et dans l’UE, qui tiendrait compte des dernières connaissances sur les dangers pour la santé humaine (substances cancérigènes, toxiques pour la reproduction, mutagènes et perturbateurs endocriniens), et qui d’autre part prendrait au sérieux la menace pour la biodiversité et la base de l’alimentation (destruction de la fertilité des sols, empoisonnement des eaux).

Actions nécessaires notamment en Suisse

Sur les 250 substances actives de pesticides autorisées en Suisse, environ les 100 plus toxiques sont interdites: celles qui provoquent des tumeurs malignes, endommagent le bébé dans l’utérus, détruisent les poissons et les organismes aquatiques, font disparaître les insectes et les oiseaux…

Interdire les exportations

Naturellement, l’exportation de ces substances actives devrait également être interdite, car les petits paysans indiens et péruviens, les abeilles sauvages africaines ou les oiseaux chanteurs en Thaïlande méritent tout autant d’être protégés que les Suisses.

[i] Motion de Lisa Mazzone (Parti écologiste suisse) du 13.12.2017: https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20174094

[ii] https://www.admin.ch/ch/d/gg/pc/documents/3028/Verordnungspaket-Umwelt-Fruehling-2020_ChemRRV_Erl.-Bericht_de.pdf

>> Sehen Sie eine Sendung des Schweizer Fernsehens SF zum Thema

Auch nach Indien werden gefährliche Pestizide verkauft.